bandeau-retraites-spirituelles.jpg
Accueil

Le savez-vous ?

La durée habituelle d'une retraite est de...
 
fontevraud_046.jpg
L'Histoire des retraites de Saint Ignace
Histoire des retraites de Saint Ignace

Un peu d’histoire : Ignace, né à Loyola, dans le pays basque espagnol, était gentilhomme.

Image
Au service du Roi d’Espagne, chargé de la défense de la place de Pampelune, assiégée par l’armée française, il fut grièvement blessé par un boulet qui lui cassa la jambe. Mal opéré, il fut transféré chez lui, à Loyola, où on le réopéra. Il eut à subir une très longue convalescence, pendant laquelle, n’ayant rien d’autre à lire, il se plongea dans des vies de saints et autres ouvrages spirituels, pour passer le temps.


La Providence fit qu’il réfléchit alors à la vanité et l’inutilité de sa vie passée. Ce fut le début de sa conversion. Il décida alors de se mettre totalement au service, non plus d’un roi terrestre, mais du plus grand Roi qui soit, Notre Seigneur Jésus-Christ.

ImageIl séjourna, dans la plus grande pauvreté, dans la grotte de Manrese, où il reçut de la Très sainte Vierge, l’inspiration des Exercices, qu’il composa vers 1522, et qui furent aussitôt une arme très efficace de lutte contre la Réforme naissante.

Plus tard, Saint Ignace devait fonder la Compagnie de Jésus, au service exclusif du Pape, et qui contribua largement à la diffusion des Exercices.

Saint Ignace rendit son âme à Dieu en 1556 et fut canonisé dès 1622. Il est le patron céleste des Exercices spirituels.

 

En quoi consistent les Exercices Spirituels ?

- Ils sont une méthode exceptionnelle de retraite spirituelle. A la portée de tous et d’une efficacité étonnante. A l’origine, ils se faisaient en trente jours, mais les contraintes de la vie moderne ont conduit le Père Vallet, au XXe siècle, à les concentrer sur cinq jours, ce qui les rend accessibles aux laïcs.

- Les Exercices donnent au retraitant l’opportunité de se retirer du monde et de ses soucis habituels, pour, dans le silence et la solitude, se retrouver face à Dieu seul. Pendant les cinq jours, le retraitant, en plus d’une vie régulière de prière et d’assistance quotidienne au Saint Sacrifice de la Messe, suit des instructions, données par les prédicateurs, ces instructions constituant la base de méditations personnelles, organisées sur un plan type et durant normalement vingt minutes, passées dans la cellule du retraitant.

Les cinq jours sont divisés en quatre périodes, appelées semaines, mais de durée inégale.

1 - La 1ère semaine est fondamentale : elle est consacrée à la vie purgative :

Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Le retraitant médite sur le but de sa vie sur cette terre,sur le péché,sur les fins dernières. Cette semaine se termine par une confession générale, couvrant toute la vie, s’il s’agit d’une première retraite, ou bien la période écoulée depuis la retraite précédente.

2- En 2ème semaine, le retraitant contemple la vie de Notre Seigneur. C’est aussi l’occasion, pour ceux qui n’ont pas encore fait un choix de vie, de faire ce choix, qu’on appelle une élection.

3 - En 3ème semaine, la contemplation porte sur la Passion de Notre Seigneur et met le retraitant face aux souffrances supportées par Notre Sauveur pour lui.

4 - Enfin, la 4ème semaine est consacrée à la Résurrection de Notre Seigneur.

 

Fruits d’une bonne retraite de Saint Ignace :

Que l’on soit un catholique pratiquant ou un chrétien superficiel, voire même un incroyant, le bénéfice retiré des Exercices est toujours très important. Les Exercices permettent, de par les résolutions de règle de vie que l’on se fixe, de prendre un nouveau départ, de rompre avec les mauvaises habitudes et d’abandonner ses affections désordonnées, de «refaire» surface spirituellement, et de retrouver la paix intérieure et la vraie joie.

N’oubliez pas que la vie est brève :
on ne connaît ni le jour ni l’heure.

Alors, inscrivez-vous sans tarder !!!

 

 

ACVO – Association de Catholiques du Val d’Oise
Tel : 01 30 32 53 47